Cumav 65

JEUDIS DU DOC 2019/2020

14ième édition, 8ième édition au Lalano . Toujours en présence des réalisateurs.

Jeudi 31 octobre - 20h45

Paniers partagés à partir de 19h30

PARLONS UTOPIE Un regard sur le village Emmaüs-lescar
Un film de Dominique Gautier –  75 mn

Le Village Emmaüs Lescar-Pau accueille depuis plus de trente six ans les exclus de l’économie libérale et les déçus de cette économie qui cherchent une autre voie. Fidèle à l’esprit de l’abbé Pierre ce village vit et se développe uniquement grâce à son travail, sans aucune aide ou subvention.

Avec les témoignages d’habitants du Village et d’intervenants extérieurs, économistes, militants, sociologues, politologues, écrivains, journaliste, élus locaux, ce film montre comment une microsociété composée d’environ 150 personnes, compagnes et compagnons, salariés, bénévoles, organisée autour de la récupération et la valorisation des déchets, peut créer un véritable système économique et social alternatif, un vrai projet de vie collectif. Et à partir de ses activités et de son engagement politique, comment ce village utopique s’est imposé dans le paysage régional et au-delà, qu’il soit social, politique, économique, agricole, culturel.

Jeudi 28 novembre - 20h45

Paniers partagés à partir de 19h30

BOIS DE VIE lumière et matière
Un film de Jacky Tujague – 50mn

Alain Alquier réalise avec Lesley Gasking, maître verrier, 16 vitraux pour la chapelle du Centre d’art contemporain de Saint Pierre de Varengeville en Seine Maritime, inspirés de son œuvre récente intitulée Bois de Vie, née de son immersion dans le vignoble gersois.

Jeudi 12 décembre - 20h45

Paniers partagés à partir de 19h30

L’AEROPOSTALE mythe et réalité
Un film d’Isabelle Millé et Thierry Colombié – 52mn

Sur la base d’archives amateurs ou professionnelles, d’extraits de films de fiction, ce documentaire retrace l’épopée extraordinaire de la liaison postale entre Toulouse et Santiago du Chili.

Du premier vol réalisé le 25 décembre 1918 jusqu’à la constitution d’Air France en 1933, ce film a pour principale ambition de mettre en relief les deux principaux promoteurs de la ligne : le célèbre Pierre-Georges Latécoère et le méconnu Marcel Bouilloux-Lafont, sans oublier Didier Daurat, Antoine de Saint Exupéry, Jean Mermoz, Henri Guillaumet et tous les autres, pilotes, mécaniciens, chefs d’escale, connus ou anonymes, qui ont tous permis à l’Aéropostale de marquer l’histoire.